Ceci est un article publié au sein dossier Multiplexes à Rennes-Métropole publié au sein journal Particule, #2.

Illustration affiche cinéma Arvor Rennes

Dreamworld

Les citations sont extraites d'articles de Ouest-France en date des 17/6/1999, 9/11/1999 et 14/9/2000

Le multiplexe ne pousse pas au milieu de nulle part. Pour appuyer le projet, il doit s'intégrer à un ensemble plus vaste. Pas la nature ou son milieu urbain. Un ensemble, c'est par exemple un Décathlon, un Jardiland ou un Buffalo grill. Table rase du passé, cet univers s'impose comme notre avenir : « il est pensé […] comme le parc du troisième millénaire » explique Daniel Jeulin. Remercions le de penser pour nous.

D'après une étude commandée par Rennes Métropole, le multiplexe de Chantepie serait un élément d'un « pôle de loisirs », comprenant aussi un bowling, un « palais des sports », un « boulodrome », un « parc d'aventure », des jardins familiaux et un « Skate Park ». On se réjouit du soin apporté par le district à rendre nos vies passionnantes …

Cap Malo, 88 hectares, 6 « villages » Vision celtico-ésotérique, « qui aura son pendant au centre de l'Irlande ».

Et comme on se rend au troisième millénaire en voiture, on créera une nouvelle bretelle d'accès à partir de la voie express, sûrement quelques rond points, pour une plus grande sécurité.

Daniel Jeulin, c'est le concepteur de Cap Malo à la Mézière, un « concept pionnier, paraît-il, un défi pour demain qui commence aujourd'hui ». Les slogans doivent être brefs, mobilisateurs et vides de sens. Un langage existe, une novlangue où il est question d'équipements, de phases de concertation, d'intérêt communautaire … L'urbanisme est une idéologie.

Et puis aussi j'oubliais, Cap Malo permettra de « redynamiser la route du meuble ».

particule/archives/2/dreamworld.txt · Dernière modification: 2019/01/07 11:13 (édition externe)
Recent changes RSS feed Driven by DokuWiki